William Crookes : Recherches sur les phénomènes du spiritualisme

Retour à la bibliothèque

Biographie de William Crookes

280x363 William Crookes

William Crookes est né en 1832 à Londres. Il débute à 10 ans une carrière scientifique au Royal College. Il devient en 1854 professeur de chimie et grâce à l'héritage de son père, il peut consacrer tout son temps à l'étude dans un laboratoire privé. Il découvre le thallium en 1861, invente un tube électronique en 1872 et montre que les rayons cathodiques sont des particules électrisés en 1878.
Plus tard, il s'intéresse aux phénomènes spirites et s'implique dans les recherches. Il sera le président de la Society for Psychical Research. En 1874, il conlut que les phénomènes existent mais la plupart de ses collègues scientifiques dénigrent les résultats. William Crookes sera tellement scandalisé qu'il ne parlera plus de phénomènes mais restera jusqu'à sa mort, un fervent spirite.

Il se désincarne en avril 1919.

Ses ouvrages sont :

  • Katie King
  • Recherches sur les Phénomènes du Spiritualisme (1902)
  • Discours Récents sur les Recherches Psychiques (1903)

Commentaires du livre : Recherches sur les phénomènes du spiritualisme

L'auteur nous évoque les diverses expériences qu'il a faites avec des médiums et notamment Home. Il développe cette notion de force qu'il va appeler force psychique pour mettre de mettre en mouvement la matière : "Dans la ferme conviction où j’étais qu’un genre de force ne pouvait se manifester sans la dépense correspondante de quelque autre genre de force, j’ai vainement cherché pendant longtemps la nature de la force ou du pouvoir employé pour produire ces résultats. Mais, maintenant que j’ai pu observer davantage M. Home, je crois découvrir ce que cette force physique emploie pour se développer. En me servant des termes de force vitale, énergie nerveuse, je sais que j’emploie des mots qui, pour bien des investigateurs, prêtent à des significations différentes ; mais après avoir été témoin de l’état pénible de prostration nerveuse et corporelle dans laquelle quelques-unes de ces expériences ont laissé M. Home, après l’avoir vu dans un état de défaillance presque complète, étendu sur le plancher, pâle et sans voix, je puis à peine douter que l’émission de la force psychique ne soit accompagnée d’un épuisement correspondant de la force vitale."
Auprès de ses confrères, il défend âprement ses recherches et leurs exactitudes. Il nous parle également de réunions faites avec le médium Florence Cook. Il tente une classification des phénomènes surtout physiques. L'exposé est clair et précis.


Retour à la bibliothèque