José Herculano Pires : L'Esprit et le temps

Retour à la bibliothèque



Biographie de José Herculano Pires

280x363 Pires

José Herculano Pires est né le 25 septembre 1914 à Sao Paulo. Très tôt, on dénote chez lui un esprit brillant, il s'oriente vers des études littéraires. Il devient journaliste. Sa vie faite de travail, il traduit des oeuvres d'Allan Kardec. Il écrit de nombreux ouvrages sur la philosophie, la psychologie et la parapsychologie. Il lutte contre les mystifications et les déviances spirituelles.

Il se désincarne le 9 mars 1979.

Ses ouvrages nombreux, en voici quelques titres :

  • La Science Spiritualiste et ses Implications Thérapeutiques
  • L'Obsession, les Passes et la Doctrine
  • La Médiumnité

Commentaires du livre : L'Esprit et le temps

Considéré comme le 7ème meilleur livre spirite du XXe siècle, L'Esprit et le temps est une anthropologique du spiritisme et nous ne pouvons que vous en conseiller la lecture.
L’homme, les générations humaines, meurent dans le temps, mais l’esprit ne meurt pas. Le temps est le champ de bataille où les vaincus tombent pour ressusciter. Qui pourrait empêcher l’évolution de l’esprit dans le temps ? La conscience humaine mûrit dans la temporalité. L’espérance spirite ne repose pas sur la fragilité humaine mais sur les potentialités de l’esprit, qui s’actualisent dans les feux des expériences existentielles. La vie est courte, le temps est long et la vérité intemporelle nous attend tous sur le seuil impassible de l’Eternel.
Toutes les civilisations de la Terre se sont développées, dans une étonnante succession d’ombre et lumière, pour qu’un jour – le jour du Seigneur, celui des anciens hébreux – la civilisation de l’Esprit s’installe sur la planète martyrisée par le chaos de la folie humaine. Nous aurons alors le nouveau ciel et la nouvelle Terre de la prophétie millénaire. Ceux qui ne seront pas encore dignes de la promesse continueront à attendre et à mûrir dans les serres des mondes inférieurs, purgeant les résidus de l’animalité. Telle est la loi inviolable de l’anthropologie spirite.
En outre, il développe les possibilités humaines et notamment celle de la médiumnité :"C'est la capacité de l’esprit à se détacher partiellement ou totalement du corps, sans se déconnecter de celui-ci. L’esprit se détache pour établir des relations avec d’autres esprits ou pour se projeter à distance, mais il ne se déconnecte pas car la déconnexion ne se produit qu’avec le phénomène de la mort.
Le médium est aussi l’intermédiaire de lui-même, des parcelles profondes de sa personnalité animique, de la conscience subliminale de la théorie de Frédéric Myers. Les manifestations animiques des médiums ne sont pas des mystifications, mais des catharsis nécessaires pour le soulager des tensions conflictuelles de sa mémoire profonde qui perturbent son comportement actuel. Les phénomènes de voyance, de vision à distance, de pressentiments et autres sont aussi médiumniques, car ils constituent des manifestations d’entités qui subsistent dans le psychisme ancestral du médium ou le déchaînement de perceptions contenues dans les hypostases réincarnatoires de sa conscience subliminale." .


Retour à la bibliothèque