Charles Lancelin : Introduction à quelques Points de l'Occultisme Expérimental

Retour à la bibliothèque

Biographie de Charles Lancelin

280x363 Lancelin

Il est né en 1852. Il fait des études de médecin et pratique.
C'est un esprit brillant et curieux, il s’intéresse rapidement aux manifestations des Esprits et devient un disciple du colonel Albert de Rochas. Il s’occupe de somnambulisme, d’hypnose et de régression. Il explore toutes les facettes de ces rencontres avec l’au-delà en faisant faire à ses médiums des voyages astraux.
Homme de lettres aussi, il laisse une abondante production littéraire suite à toutes ces recherches.
Il rejoint le monde de l’au-delà en 1941. En savoir plus...

Ses ouvrages sont :

  • L’Humanité Posthume et le Monde Angélique (1903)
  • La Fraude dans la Production des Phénomènes Médiumniques (1912)
  • Comment on Meurt, comment on Naît (1912)
  • Méthode de Dédoublement Personnel (1912)
  • Introduction à quelques Points de l'Occultisme Expérimental (1912)
  • L’Au-delà et ses Problèmes (1914)
  • L'Evocation des Morts (1920)
  • L'Ame Humaine (1921)
  • Mes Cinq Dernières Vies antérieures (1922)
  • L’Occultisme et la Vie (1928)
  • L’Occultisme et la Vie (1928)

Commentaires du livre : Introduction à quelques Points de l'Occultisme Expérimental

Ayant eu comme maître le colonel A. de Rochas d’Aiglun, ancien administrateur de l’école polytechnique, Charles Lancelin entreprend l'étude de l'occultisme et s'attache particulièrement à l'étude des vies antérieures et l'exploration de la mort : " Mon mode d’opérer est très simple et ressemble en somme, à quelques différences près, à celui qu’utilisait mon maître : faire rétrograder le sujet dans le temps, par suggestions successives, jusqu’à l’âge de deux ans où, l’enfant ne parlant pas encore, je prends le pouls dont le fonctionnement me guide pour le reste de l’expérience ; je fais remonter le sujet à un an, à un mois, à un jour, à une minute, à une seconde ; puis je lui ordonne de passer dans sa vie utérine que je lui fais remonter de même jusqu’au moment de la conception, où je le rejette dans l’au-delà, c'est-à-dire dans l’état où il était avant sa naissance et où il se retrouvera après sa mort."


Retour à la bibliothèque