Albert De Rochas : Les Vies Successives

Retour à la bibliothèque

Biographie d'Albert De Rochas

280x363 Rochas

Il est né en 1837. Après des études au lycée de Grenoble, il entre à l'Ecole polytechnique en 1857. Il sort avec le grade de lieutenant du génie et est promu capitaine.
En 1900, il quitte l'armée pour passer dans l'armée territoriale et occupe les fonctions d'administrateur de l'Ecole polytechnique, espérant y trouver des facilités plus grandes pour ses études scientifiques.
A partir de 1902, il s'adonne exclusivement aux recherches psychiques, avec toute la vigueur d'une intelligence perspicace et d'un caractère hardi, alternant les longues séries d'expériences faites dans sa villa d'Agnelas près de Voiron, avec des voyages au Portugal et en Italie.
Il meurt à Grenoble le 2 septembre 1914. En savoir plus... 

Ses ouvrages sont :

  • Les Forces non définies, Recherches Historiques et Expérimentales 1887)
  • Le Fluide des Magnétiseurs (1891)
  • Les États Profonds de l'Hypnose (1892)
  • L'Envoûtement (1868)
  • Les États Superficiels de l'Hypnose (1865)
  • L'Extériorisation de la Sensibilité (1895)
  • L'Extériorisation de la Motricité (1896)
  • La Lévitation (1897)
  • Les Frontières de la Science (1902)
  • Les Vies Successives (1911)
  • La Suspension de la Vie (1913)

Commentaires du livre : Les Vies Successives

L’immortalité de l'âme a été de tout temps le sujet des méditations de la plupart des religions. La question des vies successives s'est posée à l'esprit de ceux qui, ne se contentant pas d'une foi aveugle, ont cherché quelles seraient les conditions les plus équitables pour récompenser ou pour punir les bonnes ou les mauvaises actions commises pendant la vie terrestre.
Dans la première partie de ce livre, on trouve un résumé de certaines croyances antiques jusqu'aux idées du 20ème siècle.
Dans la deuxième et troisième partie, on y trouve une description détaillée d'expériences qui permettent de discerner la part de vérité dans les vies successives. Dans la quatrième partie, on a cherché à mettre en lumière les manifestations où le vrai et le faux semblent se confondre.


Retour à la bibliothèque