Rufina Noeggerath : La Survie

Retour à la bibliothèque

Biographie de Rufina Noeggerath

280x363 Noeggerath

Elle est née en 1821. Elle se marie avec un médecin qui est également hypnotiseur aussi elle s'intéresse très rapidement aux phénomènes de magnétisme. Avec la mort de son mari en 1852, elle essaye de se mettre en rapport avec lui. Outre cette motivation, elle s'intéresse à la preuve de la survie après la mort par une approche scientifique.
Médium, elle fonde son propre groupe qui se réunit chaque mercredi. Ce sera le lieu de rencontres de toutes les sommités des arts et des lettres adeptes ou proches du spiritisme. Elle aide tous ceux qui souhaitent approfondir leur passion pour les sciences psychiques.
Sa vigueur intellectuelle représente « l’âme du mouvement spirite de l’époque ». Ce sont ses qualités morales, sa bonté naturelle et son inépuisable charité qui lui ont donné le surnom de « Bonne Maman ». On lui doit cette réflexion : « Plus on apprend, plus on comprend combien on a à apprendre encore ».
Elle décéde en 1908 à l’âge de 87 ans. En savoir plus...

Ses ouvrages sont :

  • La Survie, sa Réalité, sa Manifestation, sa Philosophie

Commentaires du livre : La Survie, sa Réalité, sa Manifestation, sa Philosophie

Mme Noeggerath a voulu faire un exposé multiple et divers des branches si variées de la doctrine spirite aussi son livre se divise en trois parties et 17 séries avec autant de communications reçues d'Esprits de l'au-delà. On y trouve des thèmes comme les fluides, l'obsession, la mort, le progrès, etc...


Retour à la bibliothèque