Léon Chevreuil : Le Spiritisme dans l'Eglise

Retour à la bibliothèque

Biographie de Léon Chevreuil

280x363 Chevreuil

Il est né à Paris le 27 mars 1852. Après avoir fréquenté l'école des beaux-arts de Poitiers, il entre à celle de Paris dans la classe de Léon Gérôme. Il s'intéresse à la mode des tables tournantes. Spirite convaincu par l'étude et l'observation des phénomènes, il se propose, par la publication d'ouvrages ou d'articles dans la Revue Spirite, de participer à la diffusion de cette doctrine. Il se désincarne en décembre 1939. Sa tombe est au cimetière Montparnasse.

Ses livres sont :

  • On ne meurt pas (1916)
  • Le Spiritisme Incompris (1931)
  • Le Spiritisme dans l'Eglise (1937)
  • L'autre Monde (1939)

Commentaires du livre : Le Spiritisme dans l'Eglise

Dans cet ouvrage, il analyse les phénomènes produits par les Esprits et notamment ceux que l'on peut rencontrer au sein de l'Eglise : "La médiumnité qui permet d'entrer en rapport avec l'autre monde, si fréquente chez les saints, ne se prête guère à l'analyse parce que les renseignements nous font toujours défaut ; les narrateurs nous disent rarement s'il y a eu vision, audition, ou communication écrite. Mais interroger les morts n'est pas un acte contraire à la religion, puisque les plus grands saints l'ont fait pour l'édification des fidèles. Ce genre de conversation était de pratique courante pour saint Jean Chrysostôme, saint Martin, saint Gratien, saint Grégoire, d’autres comme saint Macaire, saint Spiridon, saint Stanislas se livraient à de véritables évocations magiques et faisaient parler les morts, faisant appel à leur témoignage pour révéler un dépôt ou décharger des innocents."


Retour à la bibliothèque